< Retour

Blog

un dernier pour la route

À 43 ans, Suze Trappet, coiffeuse, apprend qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre car elle est atteinte d’une maladie auto-immune causée par les produits cosmétiques qu’elle utilise dans son salon. Elle se souvient de son fils qu’elle a eu à 15 ans, ayant accouché sous X sous la pression de ses parents. Elle se met alors à sa recherche avant de mourir.

Aux services d’administration on lui apprend que son dossier n’est pas numérisé et que le retrouver peut prendre plusieurs mois. Dans le bureau d’à côté, Jean-Baptiste Cuchas (dit JB), un informaticien de génie, s’apprête à se suicider en laissant un message d’adieu filmé, à la suite de la décision de ses supérieurs hiérarchiques de confier la sécurisation du système informatique à des personnes plus jeunes que lui. Mais en voulant tirer sur lui-même avec un fil relié à la détente d’un fusil de chasse, il tire trop fort et le fusil se retourne, endommageant la paroi adjacente et blessant grièvement l’agent administratif qui s’occupait du cas de Suze.

Réalisant ce qu’il a fait, JB panique et tombe sur sa chaise. Ce choc le fait tirer au plafond et l’informaticien tombe, assommé par les débris. Suze, n’ayant plus rien à perdre et voyant que cet inconnu s’occupe des services informatiques, embarque l’ordinateur portable ayant servi à enregistrer la vidéo du suicide et emmène JB encore inconscient avec elle. Il se réveille sur un rond-point, l’endroit où se situait l’hôpital où Suze a accouché. Désormais recherché par la police et le ministère de l’Intérieur, JB se voit proposer un marché par Suze : elle lui rendra son ordinateur, qui contient la preuve de l’accident, s’il l’aide à retrouver son dossier. JB lui explique que le dossier est conservé aux archives départementales mais refuse de l’aider.

Une fois arrivée aux archives, Suze est finalement rejointe par JB, revenu sur sa décision. Mais ils doivent faire vite car les policiers sont à ses trousses. Ils parviennent à descendre aux archives où ils apprennent qu’elles sont gérées par Serge Blin, un homme devenu aveugle depuis que des policiers lui ont tiré dans les yeux au LBD et qui a depuis développé une peur panique de la police. Grâce à ses compétences d’informaticien, JB arrive à débloquer les casiers de toutes les personnes ayant accouché sous X et dont le nom commence par T. Mais les dossiers sont nombreux et c’est après plusieurs heures de recherche que Suze, M. Blin et JB tombent sur le bon, qui mène à l’adresse des parents ayant recueilli l’enfant. Le document datant de 28 ans, JB pense qu’il y a un fort risque que la famille n’habite plus à l’adresse indiquée.

Malheureusement, les policiers sont déjà sur place et parviennent à arrêter JB, alors que Suze et M. Blin s’enfuient par un escalier de service. L’adresse indiquée sur le dossier n’est plus répertoriée sur les GPS, mais M. Blin parvient à guider Suze grâce à ses souvenirs de la ville. En arrivant sur les lieux, Suze aperçoit un homme de l’âge de son enfant. Mais après un bref échange, elle se rend compte qu’il n’est pas le sien. Plus loin, le camion d’un fleuriste distrait entre en collision avec la voiture de Suze. Le fleuriste croit que M. Blin conduisait malgré sa cécité et décide d’appeler la police. Horrifié à l’idée d’aller en prison, M. Blin démarre la voiture de Suze et a un autre accident quelques mètres plus loin : avec la voiture de police qui transportait JB. Ce dernier s’extirpe de la voiture et promet à son supérieur de revenir avec un témoin pour l’innocenter.

JB retrouve Suze et lui suggère de contacter le médecin qui a pris en charge son accouchement 28 ans plus tôt, le Dr Lint. Une fois arrivés à l’hôpital où il est interné, ils se rendent compte que le docteur a développé la maladie d’Alzheimer et ne se souvient plus de rien. Désespérée, Suze tombe sur une chaise et renverse la bibliothèque. Elle tombe ainsi par accident sur un des journaux intimes appartenant au docteur : l’écriture en est illisible mais il pourrait contenir des informations sur la naissance de l’enfant de Suze. Le trio se rend alors chez la femme du docteur qui arrive à déchiffrer une partie du carnet. Ils découvrent ainsi que l’enfant a été confié à une certaine « Sans-Fallope ». Alors que Suze est prise d’une violente crise d’asthme, JB réalise qu’elle n’a plus beaucoup de temps à vivre. Tandis qu’ils se rendent dans une pharmacie pour chercher un nouvel inhalateur, le Dr Lint, après avoir relu ses journaux intimes, retrouve la mémoire, s’échappe de l’hôpital et rejoint sa femme, permettant ainsi d’identifier Sans-Fallope.

Archives